chef cuisinier
Formations

Cursus pour devenir un chef cuisinier étoilé

Le monde de la restauration a connu un essor incontournable depuis ces deux dernières décennies. En effet, les commerces de restauration sont désormais attestés à  toutes les époques et en tous lieux. L’hôtellerie et son environnement emploient des personnes compétentes dans le domaine afin de triompher. Un chef cuisinier fait partie de cette entité. Cependant, devenir un grand chef de restaurant réclame une longue lignée de parcours. De ce fait, plusieurs critères sont requis pour obtenir le poste d’un excellent chef cuisinier.

Chef cuisinier, un métier prometteur et à très grande responsabilité 

Diriger une équipe de commis dans un restaurant demande une forte capacité de gouvernance. Il faut savoir gérer les tâches et la pression simultanément. Le métier d’un cuisinier inclût à la fois responsabilités et obligations. Néanmoins, c’est une occupation pouvant se révéler agréable et amusante. De plus, ce travail peut offrir une multitude de plus-values au monde culinaire tant à la personne qui l’exerce.

Les critères à remplir pour devenir un chef cuisinier 

Avant de se lancer dans le métier, il est primordial de connaître les critères de base, à savoir :

  • Le métier de la restauration demande un service impeccable. L’une des qualités d’un bon restaurant réside la ponctualité. Tant au niveau du respect des heures d’ouvertures et de fermetures comme au niveau du service proposé. 
  • La passion est l’épine dorsale d’un métier de chef cuisinier. Il faut avoir cette passion afin de proposer les meilleurs services à sa clientèle. 
  • Le sens de la créativité est ce qui distingue un chef cuisinier de son homologue. Le meilleur chef n’est pas celui qui reproduit un bon menu mais plutôt celui qui fait preuve d’imagination débordante afin d’utiliser à bon escient toutes les ressources dans sa cuisine.
  • La bonne condition physique est un atout pour un chef cuisinier. Son travail nécessite certains efforts corporels. Effectivement, beaucoup de mouvements sont effectués durant les heures de travail en cuisine. Ceci englobe la gestion des commandes et de l’équipe, outre la vérification de tous les matériaux et leur bon fonctionnement. Tout cela rime avec vigilance, savoir-faire et rapidité.
  • Le sens de responsabilité est une évidence pour ce poste.  Entreprendre son propre restaurant ou travailler dans celui d’un tiers, nécessite une forte compétence. Un chef cuistot doit munir d’un esprit de leader. Évidemment, s’il travaille pour un autre, il doit faire preuve de sérieux et de rigueur afin de gagner respect et confiance vis-à-vis de son supérieur.

Les formations à suivre pour devenir un chef cuisinier digne de ce nom

Certainement, suivre une formation en cuisine est avantageux.  Nonobstant, le métier d’un cuisinier requière un cursus bien tracé.

Un CAP cuisine est attribué à un professionnel de la restauration. Le titulaire de ce diplôme possède une aisance dans la réalisation des plats. Outre, il dispose de différents techniques de production culinaire. La gestion des stocks comme le respect des règles d’hygiène et de la sécurité font également partie de ses tâches. 

Le Bac pro Restauration option Organisation et production culinaire nécessite 3 ans de formations. Il comprend des enseignements généraux, technologiques et professionnels ainsi que 4 à 5 mois de stage en entreprise. Le fait d’effectuer toute ou une partie de sa formation en alternance est tout à fait possible. 

Le BTS pour la formation en Hôtellerie et art culinaire est fortement recommandé. Ce diplôme permet d’accéder à des postes à responsabilités dans la restauration. Son titulaire occupe des postes de chef de restaurant ou de cuisine. Il peut exercer son activité à la fois  dans des organisations productives de biens et de services hôteliers et dans des entreprises connexes à l’industrie hôtelière. 

À la fin du parcours, il peut travailler dans un contexte d’ouverture internationale. Le diplôme a pour but de former des techniciens aptes à assumer une grande responsabilité. Ceci englobe tous les services appropriés à son métier avec la fidélisation et le développement de la clientèle.

Effectivement, le but étant de devenir un chef cuisinier. Mais, le fait d’avoir un BTS en art culinaire implique la polyvalence. Son titulaire doit pouvoir assurer diverses fonctions au sein d’un établissement hôtelier. Que ce soit en cuisine ou en salle, il doit tout maîtriser. Il participe aussi au recrutement et à la formation du personnel. Animer et contrôler le travail de son équipe font également partie de son rôle. La supervision de s achats, des coûts, des stocks et des livraisons sont en surplus. Évidemment, le chef d’un restaurant sait organiser des soirées comme des banquets.

Bref, le parcours pour devenir un chef cuisinier peut s’avérer long et pas facile.  Comme dans tous les domaines du professionnalisme, les expériences comptent. Rien n’est acquis facilement. Tout but requiert courage, détermination et persévérance. 

 

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *